Étiquettes

, , , ,

Le thème des poudres , colorantes et non, me tient vraiment à coeur, car pour moi, ça a été une vraie révolution!
D’une part car depuis que je les utilise mes cheveux se portent beaucoup mieux (j’en perdais énormément avant, ils étaient fins, faibles et cassants), mais aussi parce que j’ai besoin de les laver beaucoup moins souvent (avant c’était minimum une fois tous les deux jours et maintenant c’est une fois par semaine) et de plus, j’économise beaucoup d’argent (je vous ai convaincu sur la dernière hein???!!! :))!
J’en suis donc à un an sans colo chimique, à un an de lavages aux poudres alternés aux shampoings  que je fais moi même et au 8ième hénné…Et cela n’est que le début!!

Petite évolution en image, base chatain décoloré blond en haut à gauche. Cheveux après plusieurs masques qui ont aidés à faire dégorger les colos chimiques en dessous (je suis chatain de nature même assez foncé).Résultat après un hénné du rajasthan en haut à droite. Et en bas à droite résultat du dernier hénné egypte avec infu d’hibiscus même si en réalité c’est plus clair..Je rêve d’un beau rouge..je vais y arriver, en attendant je vois déjà moins l’effet cuivré depuis deux hénnés!

image

Les poudres lavantes:
La nature nous a fournis tous les éléments nécessaires à la détersion de la peau et de nos cheveux et il existe donc de nombreuses plantes, d’origines différentes, qui agissent comme des tensioactifs mais qui sont totalement naturels.
Parmis les poudres lavantes nous avons le rhassoul, le sidr, le shikakaï, la saponaire, le hénné, les argiles, le reetha, le multani mitti et beaucoup d’autres..On peut même se laver les cheveux avec certaines farines (par exemple farine de pois chiche, de riz, etc.)
Personnellement je suis amoureuse du sidr, il laisse les cheveux tout doux et très légers. Je sais que beaucoup de personnes aiment le shikakaï mais personnellement il me pique un peu les yeux:'(.

Procédé:
Je mélange simplement dans un verre deux cuillères de poudre lavante et j’ajoute de l’eau jusqu’à avoir la consistance d’une purée. Lors de ma douche je mouille mes cheveux, je mets un peu de…purée🙂 sur mon cuir chevelu, je masse, j’ajoute un peu d’eau, j’ajoute le reste du mélange, je masse et je laisse agir le temps de me laver le corps. Ensuite je rince bien et je finis par un rinçage d’eau froide  et vinaigre de cidre (très peu de vinaigre) pour refermer les écailles et aider le démêlage.

De plus:
Vous pouvez mélanger plusieures poudres, mettre des ajouts (huiles essentielles, provitamine b5, phytokératine….), les laisser poser en masque avec des agents hydratants,alterner les lavages avec des shampoings traditionnels, etc..Bref, je vous conseille de les tester, c’est le seul moyen de comprendre laquelle est la plus adaptée pour vous. Moi, grâce aux poudres, j’utilise beaucoup moins d’après shampoing (j’utilisais un tube de gar…r 😱par semaine pour déméler mes trois cheveux-lol).

Les poudres(issues de plantes ou de fleurs) et les écorces colorantes:
La nature nous a aussi fournis tout ce dont nous avons besoin pour colorer nos cheveux (elle est forte la nature hein?!!).
Parmis les poudres colorantes nous avons: le hénné, le curcuma, l’hibiscus, le bois de campêche, la garance, la paprika, l’orcanette et beaucoup d’autres…
Personnellement j’utilise le hénné pour colorer et des fleurs pour accentuer les reflets désirés.

Pour la coloration, il faudra choisir le/les produits selon la couleur que l’on souhaite obtenir, la couleur de notre base et le type de cheveux que l ‘on a. Il faudra aussi adapter le temps et le mode de repos de la pâte et la durée de la pose. On pourra aussi pour le hénné mettre des ajouts dans la pâte( surtout des agents hydratants mais aussi des huiles essentielles..).

L’important, surtout pour le hénné, est de choisir une poudre de bonne qualité, 100% naturel, car sur le marché on trouve beaucoup de faux hénnés qui contiennent notamment des sels métalliques(sodium picramate)..Ne vous fiez donc pas à l’étiquette « hénné naturel », mais regardez dans la liste des ingrédients.Pour le hénné colorant il doit être écrit seulement:lawsonia inermis, et pour le hénné neutre :cassia obovata/senna o naturale.

Pouquoi on parle souvent DES hénnés:
Parce qu’il y en a de plusieurs sortes? Non. Il existe un hénné, qui est obtenu  du broyage des feuilles de la plante Lawsonia, mais il y a par contre plusieures origines et selon l’origine de la plante, la couleur finale sera différente (plus ou moins cuivré, rouge, claire, foncée, etc..,). En ce qui concerne l’indigo, on l’appelle « hénné » indigo mais il s’ agit d’une poudre qui vient d’une autre plante: l’Indigofera Tinctoria. Il en est de même pour le hénné blond,le hénné chatain, etc…il s’ agit de mélange de plusieures poudres (dans la plupart des cas le blond ne contient même pas de lawsonia).

Pourquoi faire du hénné:
-déjà parce qu’il colore les cheveux (même les cheveux blancs sans problème) d’une manière naturelle et cela nous permet d’éviter les colorations chimiques et ses côtés néfastes,
-il gaine les cheveux et les rend plus épais,
-il facilite et rend plus rapide la pousse des cheveux,
-il soigne le cuir chevelu, etc…

Voilà, vous savez pourquoi je m’y suis mise, et vous avez bien compris que je n’ai aucune intention de retourner aux colorations chimiques.
Bref, la nature nous a donné de bons instruments pour être belles et beaux et pour nous sentir bien. À nous maintenant de nous informer pour apprendre à mieux la connaître!

Je vous invite à ouvrir les pages ci dessous et à consulter le groupe de hénné et soins d’ailleurs sur facebook (c’est le nom de la boutique ou j’achète presque toutes mes poudres) car vous y trouverez des filles supères qui vous aideront à trouver les meilleures solutions!

http://www.lescheveuxdemini.com/2012/04/le-henne.html
http://www.aroma-zone.com/AROMA/dossier_colorations-vegetales-capillaires.asp
https://m.facebook.com/profile.php?id=192896587567933&_rdr

N’hésitez pas à mettre un petit commentaire, ça fait toujours plaisir ☺